Le ministre Lecce dit avoir bon espoir de s’entendre avec les profs de l’Ontario

TORONTO — Le ministre de l’Éducation de l’Ontario affirme que les négociations avec les syndicats d’enseignants progressent bien, au lendemain de la conclusion d’une entente de principe avec le syndicat représentant 55 000 autres travailleurs de l’éducation, ce qui a évité une grève lundi matin.

Stephen Lecce soutient que les négociations avec les syndicats d’enseignants ont progressé tout au long de l’été et de l’automne, mais on sait peu de choses de ces pourparlers, car les deux parties ont décidé de ne pas négocier sur la place publique. 

Toutes les écoles de l’Ontario étaient rouvertes lundi matin après une fin de semaine de négociations entre le gouvernement et le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente 55 000 travailleurs du secteur de l’éducation comme les aides à l’enseignement, les bibliothécaires et les éducatrices en garderies. 

Le SCFP a annoncé dimanche soir qu’il avait conclu une entente de principe avec le gouvernement, annulant ainsi le mot d’ordre de grève générale. L’entente de principe, d’une durée de quatre ans, prévoit des augmentations de salaire annuelles de 1 $ de l’heure, soit en moyenne environ 3,59 % par année.

Le ministre Lecce a affirmé lundi que cette entente représente une augmentation de salaire de 4,2 % pour les travailleurs de l’éducation les moins bien payés, qui gagnent 39 000 $ par année.

Le SCFP affirme de son côté que bien qu’il ait tenté au cours de la fin de semaine d’obtenir des garanties sur la dotation en personnel, l’entente de principe équivaut finalement à l’offre que le gouvernement avait présentée au syndicat la semaine dernière.

Laura Walton, présidente du Conseil des syndicats des conseils scolaires de l’Ontario, affilié au SCFP, a estimé qu’il était temps de soumettre cette offre aux membres. Les votes de ratification doivent commencer jeudi et se poursuivre en fin de semaine.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.