Les électeurs du Colorado ont approuvé la décriminalisation des champignons magiques

DENVER — Les électeurs du Colorado ont approuvé mardi une initiative visant à décriminaliser les champignons psychédéliques pour les personnes de 21 ans et plus, et à créer des «centres de guérison» réglementés par l’État, où les patients pourront faire l’expérience de cette drogue sous surveillance.

Le Colorado devient donc le deuxième État américain, après l’Oregon, à voter pour l’établissement d’un système réglementé des substances comme la psilocybine et la psilocine, les hallucinogènes présents dans les «champignons magiques». 

L’initiative, qui entrerait en vigueur en 2024 au Colorado, permettra également à un conseil consultatif d’ajouter au programme en 2026 d’autres drogues psychédéliques à base de plantes.

Les partisans avaient fait valoir que l’approche actuelle de l’État en matière de santé mentale avait échoué et que les psychédéliques naturels, qui sont utilisés depuis des centaines d’années, peuvent traiter la dépression, le syndrome de stress post-traumatique, l’anxiété, la dépendance et d’autres conditions. Ils ont également plaidé que l’emprisonnement de personnes pour cette infraction, non violente, d’utilisation de substances naturelles coûte de l’argent aux contribuables.

Les opposants au projet ont souligné que l’Agence des aliments et des médicaments (FDA) n’avait pas approuvé ces substances en tant que médicaments. Ils ont également fait valoir que permettre l’ouverture de «centres de guérison» et autoriser l’utilisation personnelle privée des drogues mettrait en péril la sécurité publique et enverrait le mauvais message aux enfants et aux adultes.

La FDA a désigné la psilocybine comme une «thérapie révolutionnaire» pour traiter le trouble dépressif majeur. Cette désignation permet d’accélérer la recherche, le développement et l’examen d’un médicament s’il peut offrir des améliorations substantielles par rapport aux traitements existants.

Cette décision au Colorado intervient une décennie après que l’État a voté en faveur de la légalisation de la marijuana à des fins récréatives, après avoir initialement autorisé son utilisation médicinale.

Lors des élections de mi-mandat de cette semaine aux États-Unis, les électeurs ont d’ailleurs approuvé la marijuana à des fins récréatives au Maryland et au Missouri, mais l’ont rejetée dans trois autres États (l’Arkansas et les deux Dakota). Ce qui démontre quand même un soutien progressivement croissant pour la légalisation aux États-Unis, même dans les régions conservatrices du pays.

Les résultats de mardi signifient que 21 États ont maintenant approuvé l’utilisation récréative de la marijuana.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.