Les élections ne seront pas déclenchées cette semaine au N.-B., dit Blaine Higgs

FREDERICTON — Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, ne nie pas les rumeurs entourant le déclenchement imminent des élections provinciales, mais il affirme que ça ne se ferait pas cette semaine.

M. Higgs précise qu’il n’a toujours pas décidé s’il tiendra au moins trois élections partielles à la mi-octobre, ou s’il enverra les Néo-Brunswickois aux urnes dans le cadre d’une élection générale.

Les spéculations électorales vont bon train depuis des semaines au Nouveau-Brunswick, et elles ont pris de l’ampleur cette semaine parce que le gouvernement progressiste-conservateur minoritaire tient une réunion de son caucus et a prévu un événement pour l’investiture de M. Higgs samedi.

M. Higgs a déclaré que toutes les nominations de candidats de son parti, sauf trois, avaient été fixées, mais que les intentions des trois candidats restants pourraient jouer un rôle dans sa propre décision.

Le premier ministre minoritaire, élu en 2018, affirme qu’il ne veut pas déclencher d’élections générales, mais qu’il doit aussi assurer la stabilité politique au Nouveau-Brunswick alors que la province se remet des effets de la COVID-19 et se prépare à une éventuelle deuxième vague de la pandémie.

L’Assemblée législative est présentement formée de 20 progressistes-conservateurs, de 20 libéraux, de trois députés de l’Alliance des gens, de trois verts et d’un indépendant. Deux sièges sont vacants.

Laisser un commentaire
Les plus populaires