Les élèves du N.-B. qui rentrent d’un voyage devront s’isoler deux semaines

FREDERICTON — Le ministre de l’Éducation du Nouveau-Brunswick a pris la mesure sans précédent d’ordonner à tous les enfants d’âge préscolaire et aux élèves qui voyagent à l’étranger — peu importe où — de s’abstenir de retourner à l’école pendant deux semaines, dans le but d’empêcher la propagation du nouveau coronavirus.

Vendredi dernier, le ministre Dominic Cardy avait décrété une «interdiction scolaire» de deux semaines pour les élèves, bénévoles, membres du personnel et de la famille qui avaient voyagé en Chine, en Italie, en Iran, au Japon, en Corée du Sud, à Hong Kong ou à Singapour. La quarantaine obligatoire s’applique maintenant à tous les voyages à l’étranger.

Dans une lettre envoyée aux parents lundi, M. Cardy explique que cette nouvelle mesure de précaution — parmi les plus musclées prises par n’importe quelle province — s’applique également au personnel des écoles et des centres de la petite enfance, aux bénévoles et aux membres de la famille des élèves. Le ministre indique que la nouvelle règle s’applique à tous ceux qui sont revenus d’un voyage à l’étranger après le 8 mars.

M. Cardy a également interdit tous les voyages scolaires à l’étranger pour le reste de l’année scolaire.

Il n’y a actuellement aucun cas confirmé de COVID-19 au Nouveau-Brunswick.

Les plus populaires