Les élèves d’une école de La Loche retournent à l’école après une fusillade

LA LOCHE, Sask. – Les élèves de La Loche, dans le nord de la Saskatchewan, retourneront à leur école secondaire vendredi sous haute sécurité à la suite d’une fusillade survenue le mois dernier.

La division scolaire Northern Lights a annoncé par voie de communiqué, mardi, qu’un agent de liaison de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et trois employés de sécurité seraient à l’école communautaire de La Loche lorsque les classes reprendront.

Des exercices d’urgence se tiendront une fois par année, a-t-on ajouté.

Un enseignant et assistante à l’enseignement sont morts et sept autres ont été blessés dans la fusillade du 22 janvier. Deux frères adolescents ont aussi été abattus dans une résidence près de l’école.

Un suspect de 17 ans, qui a été accusé de meurtre prémédité et de tentative de meurtre, devrait comparaître en cour par visioconférence le 12 avril.

Les enseignants étaient déjà retournés dans leurs classes lundi. Une marche communautaire en appui à l’école a par ailleurs été organisée mercredi.

Les étudiants d’une école primaire à proximité du lieu du drame reprendront leurs cours mercredi sous l’oeil attentif de trois agents de sécurité.

Les établissements scolaires seront maintenant munis d’un système d’alerte en cas d’urgence avec un téléphone dans chaque classe, selon le compte-rendu d’une rencontre de parents partagé sur le compte Facebook de l’école.

Un groupe de consultants en matière de sécurité a d’ailleurs parcouru l’école secondaire et il proposera un plan de sécurité, selon le même message.

«Certaines discussions avec les parents portaient sur un plan d’action d’urgence élargi à la communauté. Nous devrons en parler à une prochaine rencontre», est-il écrit.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.