Les employés du «National Post» se prononcent en faveur d’un syndicat

TORONTO — Une majorité d’employés des salles de presse du «National Post» à Toronto et Ottawa se sont prononcés en faveur de l’établissement d’un syndicat, selon le Syndicat des communications d’Amérique (SCA) du Canada.

Le syndicat des médias dit avoir rempli une demande d’accréditation auprès de la Commission des relations de travail de l’Ontario, qui organisera un vote d’ici la semaine prochaine.

Le président du syndicat, Martin O’Hanlon indique que l’objectif de cette démarche est de protéger les emplois et le journalisme.

L’entreprise Postmedia a déjà considérablement réduit son nombre d’employés dans ses différents quotidiens, dont le «National Post», alors qu’elle tente de diminuer ses coûts face à la chute des revenus publicitaires.

La syndicalisation fait suite à une controverse sur des primes de rétention qui ont été versées à plusieurs cadres de Postmedia alors que l’entreprise procède à des licenciements parmi ses employés.

SCA Canada représente les employés de plusieurs organisations médiatiques, dont La Presse canadienne.