Les employés du secteur public manifestent à Québec et Montréal

MONTRÉAL — Plusieurs centaines de syndiqués du secteur public ont manifesté à Québec et à Montréal mercredi pour réclamer des offres plus généreuses du gouvernement du Québec.

Ces manifestations sont survenues alors que la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, présentait les nouvelles offres du gouvernement Legault aux quelque 550 000 employés de l’État, dans les secteurs de la santé, de l’éducation et de la fonction publique.

Québec se dit prêt à bonifier de 1 % son offre salariale à ses quelque 550 000 employés, mais seulement si l’inflation dépasse les 5 % sur trois ans qu’il offrait déjà.

Les dernières offres du gouvernement Legault remontent à mai 2020 et la proposition d’augmentation de salaire de 5 % sur trois ans avait été très mal accueillie par les syndicats. Les syndiqués de l’État sont sans contrat de travail depuis un an.

Les dirigeants des grandes centrales étaient déjà au fait, mercredi matin, de la proposition qui a été déposée un peu plus tard par la ministre LeBel. Celle-ci a les avait rencontrés mardi soir.

Plusieurs votes de grève ont été pris et un premier coup de semonce a été lancé mardi par quelque 10 000 enseignants et employés de soutien membres de la CSQ oeuvrant dans les cégeps qui ont tenu une journée de débrayage. 

À Québec, les manifestants se sont regroupés devant l’Assemblée nationale, alors que ceux de Montréal ont plutôt ciblé le bureau du premier ministre François Legault. Leur thématique est «Sonner l’alarme pour le secteur public». Mardi soir, le Tribunal administratif du travail a rejeté la tentative des gestionnaires du réseau de la santé d’empêcher des syndiqués de la santé de faire sonner des alarmes.

Le Tribunal a jugé que ces syndiqués pouvaient exercer «leur droit à la liberté d’expression» en autant qu’aucune alarme ne soit «activée dans les lieux où sont dispensés ou prodigués des soins ou services aux usagers ni dans les salles d’examen, ni dans les chambres des usagers».

Laisser un commentaire