Les enquêteurs du BST reviennent au pays après un séjour en Iran et en Ukraine

OTTAWA — Le Bureau de la sécurité des transports (BST) a annoncé jeudi que ses deux enquêteurs collaborant à l’enquête sur l’écrasement de l’avion d’Ukraine International Airlines, abattu par erreur par les forces iraniennes, avaient terminé leur travail à Téhéran et à Kiev et seront bientôt de retour au pays.

Les deux enquêteurs sont restés dans la capitale iranienne pendant six jours et dans la capitale ukrainienne pendant deux jours.

L’Iran a reconnu avoir tiré des missiles sol-air vers l’appareil après son décollage de l’aéroport international de Téhéran, le 8 janvier. La tragédie a coûté la vie à 176 personnes, dont 57 Canadiens.

Le BST a dit «comprendre que les enregistreurs de données de vol et des enregistreurs de conversations de poste de pilotage sont toujours en Iran, et que l’Iran évalue les options pour le téléchargement et l’analyse».

Une deuxième équipe d’enquêteurs du BST sera envoyée en Iran «une fois qu’il saura où et quand cette activité aura lieu».

Le BST dit espérer que ses enquêteurs puissent jouer un rôle plus important, mais reconnaît que les autorités iraniennes se sont montrées coopératives et utiles.

Les plus populaires