Les enseignants retournent à l’école de La Loche, un mois après la fusillade

LA LOCHE, Sask. – Les enseignants de l’école secondaire de La Loche sont retournés au travail, lundi, un mois après la fusillade qui a fait deux morts et sept blessés dans l’établissement scolaire situé dans une communauté rurale du nord de la Saskatchewan.

Le ministre saskatchewanais de l’Éducation, Don Morgan, a révélé que l’entrée principale, par laquelle le tireur avait pénétré à l’intérieur de l’école le 22 janvier, demeurait toutefois condamnée et qu’une entrée différente serait utilisée à l’occasion du retour des élèves.

M. Morgan a indiqué que des réparations avaient été effectuées et que certaines parties du bâtiment serviraient de bureaux aux conseillers chargés d’aider les élèves à gérer leurs émotions lorsqu’ils seront revenus en classe.

En entrevue avec La Presse Canadienne, le ministre a expliqué que les conseillers avaient suggéré de ne pas fixer de date précise pour le retour, de seulement «sonner la cloche» afin que les cours reprennent là, maintenant.

Selon Don Morgan, ils ont aussi proposé de ramener graduellement le personnel et les élèves, de leur laisser prendre un jour ou deux pour se réhabituer à l’école pour qu’ils puissent de nouveau se sentir à l’aise de se promener partout dans l’établissement.

La communauté a également organisé un événement baptisé «Récupérons notre école» qui aura lieu mercredi.

L’enseignant Adam Wood et l’aide-enseignante Marie Janvier ont été tués et sept autres personnes ont été blessées dans l’établissement scolaire alors que les frères Dayne et Drayden Fontaine ont été trouvés sans vie dans une résidence près de l’école.

Le suspect de 17 ans, qui a été accusé de meurtre prémédité et de tentative de meurtre, a comparu, lundi après-midi, devant un tribunal de Meadow Lake.

Durant l’audience, le procureur de la Couronne Lloyd Stang a dit avoir l’intention de demander à la cour que, advenant un verdict de culpabilité, l’adolescent soit condamné comme un adulte.

La prochaine audience est prévue pour le 12 avril à La Loche. Le jeune homme comparaîtra par le biais d’un système de télévision en circuit fermé.

M. Morgan a affirmé qu’une dizaine d’enseignants provenant d’autres villes dans la province étaient à l’école secondaire de La Loche afin d’aider les membres de son corps enseignant à reprendre le boulot. Il a admis que certains professeurs de l’établissement pourraient démissionner.