Les entreprises peuvent maintenant présenter une demande pour la nouvelle SUCL

OTTAWA — Les entreprises peuvent présenter dès maintenant une demande d’aide au gouvernement fédéral, qui pourrait couvrir jusqu’à 90% de leur loyer et autres dépenses admissibles. 

La nouvelle Subvention d’urgence du Canada pour le loyer (SUCL) remplace un ancien programme mis en place au printemps dernier. Il s’était avéré peu populaire, car ce sont les propriétaires d’immeuble qui devaient présenter une demande.

L’aide pour les entreprises, organismes de bienfaisance et organismes à but non lucratif admissibles pourra atteindre 65 % des dépenses admissibles, indique le ministère des Finances sur son site.

Celui-ci ajoute que les entreprises et les organismes admissibles obligés de fermer en raison d’une ordonnance de santé publique peuvent recevoir une subvention complémentaire de 25 %. 

Tout comme pour la subvention salariale, les entreprises pourront faire une demande pour la nouvelle subvention pour le loyer pour des périodes de quatre semaines.

Elles peuvent faire une demande dès maintenant pour la période du 27 septembre au 24 octobre 2020. Les demandes pour la deuxième période d’admissibilité, du 25 octobre au 21 novembre 2020, pourront être soumises à compter du 30 novembre.

Les demandes seront traitées dans les trois à cinq jours ouvrables suivants. Les premiers paiements devraient arriver le 4 décembre. 

Avec cette aide, la ministre des Finances, Chrystia Freeland, espère sauver les organisations admissibles qui ont survécu jusqu’ici. 

«Ce serait tragique qu’une entreprise, un organisme de bienfaisance ou un organisme à but non lucratif qui est viable et qui a traversé la pandémie jusqu’à présent commence à faire défaut lorsque nous entrevoyons la lumière au bout du tunnel avec l’arrivée d’un vaccin sûr et efficace», a-t-elle dit lors d’une conférence de presse à Ottawa, lundi midi. 

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante a salué l’adoption de ce nouveau programme attendu depuis longtemps par les entreprises durement frappées par la pandémie.

Elle déplore toutefois que ce nouveau programme ne fournisse pas de soutien rétroactif au loyer pour les entreprises qui se sont qualifiées auparavant pour l’ancienne Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial, mais qui n’ont pas pu y accéder parce que leur propriétaire d’immeuble a refusé d’y participer.

Lors d’une séance d’information technique avec les médias, les fonctionnaires ont été incapables d’expliquer pourquoi la SUCL avait mis autant de temps à voir le jour.

Ils ont dit avoir jonglé avec plusieurs scénarios pendant quelques semaines et ont eu des discussions avec les provinces et territoires avant d’opter pour un tout nouveau programme sous le giron du gouvernement fédéral. 

Laisser un commentaire