Les États-Unis doivent annoncer mardi une «percée majeure» sur l’énergie nucléaire

WASHINGTON — La secrétaire américaine de l’Énergie, Jennifer Granholm, doit annoncer mardi une «percée scientifique majeure» dans la quête de plusieurs décennies pour exploiter la fusion nucléaire, soit l’énergie qui alimente le soleil et les étoiles.

Des chercheurs du Lawrence Livermore National Laboratory, en Californie, ont pour la première fois produit plus d’énergie dans une réaction de fusion que celle utilisée pour l’enflammer, ce qu’on appelle un gain d’énergie net.

Deux sources, un responsable gouvernemental et un scientifique familier avec la recherche, se sont confiés sous le couvert de l’anonymat à l’Associated Press, car ils n’étaient pas autorisés à discuter de la percée avant l’annonce.

Mme Granholm devrait prendre place aux côtés des chercheurs de Livermore lors d’un événement tenu en matinée à Washington. La nouvelle a été rapportée pour la première fois par le Financial Times.

Les partisans de la fusion espèrent qu’elle pourrait un jour produire une énergie presque illimitée et sans carbone, remplaçant les combustibles fossiles et d’autres sources d’énergie traditionnelles.

Nous sommes encore bien loin de pouvoir produire de l’énergie qui alimente les maisons et les entreprises à partir de la fusion nucléaire, mais les chercheurs soulignent qu’il s’agit néanmoins d’une étape importante.

Le gain d’énergie net a longtemps été un objectif insaisissable, car la fusion se produit à des températures et des pressions si élevées qu’elle est incroyablement difficile à contrôler.

La fusion fonctionne en pressant les atomes d’hydrogène les uns contre les autres avec une telle force qu’ils se combinent en hélium, libérant d’énormes quantités d’énergie et de chaleur. Contrairement à d’autres réactions nucléaires, elle ne crée pas de déchets radioactifs.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.