Les États-Unis en un mot pour les Canadiens: «Trump», «président», «chaos»

WASHINGTON — Les Canadiens, semble-t-il, avaient trouvé un certain nombre de mots pour évoquer les États-Unis l’année dernière — et la plupart tournaient autour du président Donald Trump.

Le «Pew Research Center» de Washington a demandé à des Canadiens et des Mexicains l’an dernier de citer le premier mot qui leur venait à l’esprit en pensant aux États-Unis: «Trump» arrive en tête au Canada, avec 163 mentions. «Président» se classe loin derrière avec 22 mentions, suivi de «chaos», «confus», «intimidateur» et «décevant», dans cet ordre.

«Dans l’ensemble, les Canadiens et les Mexicains utilisent surtout des mots négatifs ou neutres pour décrire les États-Unis, et seule une petite partie mentionne un terme positif», indique l’institut lundi en publiant un extrait des résultats de son dernier sondage «Global Attitudes», mené au printemps 2019 — un an avant la pandémie.

«Le nom du président Donald Trump est de loin le mot le plus fréquemment mentionné au Canada, suivi par une gamme de qualificatifs principalement négatifs.»

Au Mexique, «l’argent» est la première chose qui vient à l’esprit des répondants, avec 57 mentions, suivi de «travail» avec 53 mentions et de «mauvais» avec 50. «Trump» se classe quatrième avec 46 mentions, suivi de «migration».

Les résultats sont donc antérieurs à l’éclosion de la COVID-19, qui a mis à mal les relations canado-américaines au cours des dernières semaines. Les deux pays ont négocié une fermeture partielle de leur frontière commune tout en maintenant le flux des échanges et du commerce; puis, depuis quelques jours, l’administration Trump tente de restreindre l’exportation d’équipements médicaux de protection fabriqués par des entreprises américaines — comme 3M.

Bien que le sondage de Pew classe les deux premières réponses canadiennes — «Trump» et «président» — comme des termes neutres, on ajoute que la moitié des répondants du pays affichaient des sentiments négatifs envers les États-Unis, comparativement à 39 % considérés comme neutres et seulement 6 % positifs.

En revanche, le bilan au Mexique était beaucoup moins sévère: 31 % de termes négatifs, 40 % de neutres et 11 % de positifs.

Les termes ont été classés comme positifs ou négatifs «uniquement lorsqu’il était clair que les réponses penchaient dans ce sens ou dans l’autre», a précisé l’Institut Pew.

Les plus populaires