Les États-Unis enquêtent sur un incident impliquant Air Canada

SAN FRANCISCO — Les autorités américaines tentent de déterminer pourquoi un vol d’Air Canada s’est posé à San Francisco, même si on lui avait ordonné de ne pas le faire.

Un porte-parole de la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis a dit que le vol 781, qui était parti de Montréal, avait tout d’abord reçu l’autorisation de se poser à l’aéroport international de San Francisco dimanche soir.

La tour de contrôle lui a toutefois ensuite demandé d’interrompre son atterrissage, par crainte qu’un appareil qui se trouvait déjà sur la piste n’ait pas le temps de s’écarter complètement.

L’équipage d’Air Canada n’aurait pas répondu à ces instructions. Un superviseur aurait alors utilisé un signal d’urgence pour demander à l’équipage de ne pas se poser, sans succès. L’équipage a indiqué, après l’atterrissage, avoir eu des problèmes de radio.

L’autre appareil ne se trouvait plus sur la piste à ce moment.

Un porte-parole d’Air Canada a dit que le transporteur a lui aussi ouvert une enquête.

«Après avoir reçu les autorisations nécessaires (l’avion) s’est posé normalement, a dit Peter Fitzpatrick. Après l’atterrissage l’équipage a été informé que la tour de contrôle avait tenté sans succès de rejoindre l’avion, mais le message n’a pas été reçu par l’équipage.»