Les États-Unis enregistrent 19 décès liés au coronavirus

SAN FRANCISCO — Le nombre de décès liés au COVID-19 est passé à 19 aux États-Unis.

L’État de la Floride a signalé deux décès, les premiers à survenir à l’extérieur de la côte ouest américaine. Ces deux victimes étaient des septuagénaires, la première dans le comté de Santa Rosa et l’autre dans la région de Fort Myers. Elles revenaient d’un voyage outre-mer. Le nombre de cas identifiés est passé de quatre à sept.

Le nombre de personnes infectées par le coronavirus a franchi le seul des 400 qui sont répartis dans la moitié des États. La Pennsylvanie, l’Indiana, le Minnesota et le Nebraska ont signalé leurs premiers cas.

En Californie, les autorités de l’État travaillaient 24 heures sur 24 avec des fonctionnaires fédéraux pour amener le navire de croisière Grand Princess dans un port non commercial afin de faire passer des tests à tous les passagers et membres d’équipage.

Si les membres d’équipages demeureront vraisemblablement à bord du navire, les passagers pourraient être débarqués pour être placés en quarantaine, peut-être sur des bases militaires.

«Ceux qui devront être mis en quarantaine seront mis en quarantaine. Ceux qui auront besoin d’une aide médicale la recevront», a promis vendredi le vice-président américain Michael Pence en annonçant que 19 membres d’équipage et deux passagers avaient été diagnostiqués atteints du COVID-19.

Les passagers à bord du Grand Princess sont restés enfermés dans leur chambre en attendant de connaître le sort du navire.

Les autorités sanitaires ont confirmé samedi un autre cas en Californie impliquant un résident du comté de Madera qui avait présenté des symptômes après son retour d’une autre croisière.

Selon un épidémiologiste qui étudie la propagation des particules virales, l’air recyclé du système de ventilation d’un bateau de croisière, la proximité des chambres et les salles communes rendaient les passagers et l’équipage vulnérables aux maladies infectieuses.

«Ils ne sont pas conçus comme des installations de quarantaine, à tout le moins», souligne Don Milton de l’Université du Maryland.

Dans le monde, le virus a infecté plus de 100 000 personnes et tué plus de 3 400 personnes, la grande majorité d’entre elles en Chine. La plupart des cas ont été bénins et plus de la moitié des personnes infectées se sont rétablies.