Les États-Unis publient de nouvelles directives pour l’activité physique

CHICAGO — Bougez davantage, passez moins de temps assis et assurez-vous que les enfants soient actifs dès l’âge de trois ans, précisent les nouvelles directives fédérales américaines qui insistent sur le fait que toute quantité et tout type d’activité physique sont bénéfiques pour la santé.

Il s’agit de la première mise à jour depuis la publication des lignes directrices du gouvernement sur l’activité physique il y a dix ans. Depuis lors, la liste des avantages de l’exercice physique s’est allongée et il existe de plus en plus de preuves pour soutenir des choses dont on ignorait à ce moment l’importance, telles que des séances d’entraînement brèves et très intenses et le fait de prendre les escaliers au lieu d’un ascenseur.

«Faire quelque chose, c’est mieux que ne rien faire, et faire plus, c’est mieux que de faire quelque chose», a résumé le docteur Donald Lloyd-Jones, un expert en médecine préventive de l’université Northwestern, à Chicago.

À l’heure actuelle, seulement 20 pour cent des Américains font suffisamment d’exercice et le problème de l’obésité chez les enfants incite à intervenir plus tôt pour prévenir les problèmes de santé plus tard dans la vie.

Voici quelques faits saillants des conseils annoncés lundi lors d’une conférence de l’American Heart Association à Chicago et publiés dans le Journal de l’American Medical Association:

ENFANTS ET ADOS

Le plus gros changement: commencez jeune. Les directives débutaient à l’âge de six ans, mais selon les nouvelles recommandations, les enfants d’âge préscolaire (trois à cinq ans) devraient être encouragés à participer à des jeux actifs tout au long de la journée. On ne recommande pas de période spécifique, mais un objectif raisonnable serait trois heures d’intensités diverses. Cela correspond aux directives de nombreux autres pays et au volume d’activité moyen observé chez les enfants de cet âge.

De 6 à 17 ans, au moins une heure d’activité modérée à vigoureuse par jour est recommandée. La plupart de ces activités devraient être aérobiques (celles qui accélèrent le rythme cardiaque), telles que la marche rapide, le vélo ou la course à pied. Au moins trois fois par semaine, l’exercice doit être vigoureux et inclure des activités de renforcement des muscles et des os, telles que l’escalade sur un terrain de jeu ou la pratique de sports.

ADULTES

La durée reste la même — au moins 2 heures et demie à 5 heures d’intensité modérée ou 1 heure et demie à 2 heures et demie d’activités vigoureuses par semaine, plus au moins deux jours comprenant des exercices de renforcement musculaire comme des pompes ou des exercices de levage de poids.

Un changement clé: on pensait autrefois que l’activité aérobique devait être pratiquée pendant au moins 10 minutes. Maintenant, on sait que même des temps courts sont utiles. Même un seul épisode d’activité procure des avantages à court terme, tels que réduire la pression artérielle, réduire l’anxiété et améliorer le sommeil.

Rester assis est particulièrement nocif.

Les conseils sont les mêmes pour les personnes âgées, mais les activités doivent inclure des éléments favorisant l’équilibre pour éviter les chutes.

B POUR «BOUGER»

Le docteur Valentin Fuster, un cardiologue de l’hôpital Mount Sinai de New York, travaille depuis des années avec la Heart Association et le Sesame Workshop, les producteurs de l’émission «Sesame Street», qui cible les jeunes enfants.

Lors de la conférence sur le cœur, il a présenté les résultats d’un programme intensif de quatre mois visant à améliorer les connaissances et les attitudes vis-à-vis de l’exercice et de la santé de 562 enfants âgés de 3 à 5 ans dans les écoles maternelles Head Start de Harlem.

«C’est une vraie réussite, a-t-il dit. Une fois qu’ils comprennent le fonctionnement du corps, ils commencent à comprendre l’activité physique(et son importance).»

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie