Les États-Unis vont fournir 3 milliards $ US d’aide à Kyiv au sixième mois du conflit

WASHINGTON — Alors que l’invasion russe en Ukraine s’étire, l’aide des États-Unis aux forces ukrainiennes amorce une transition vers un soutien à long terme qui risque de se traduire par le déploiement de plus de soldats américains en sol européen dans l’avenir. Par ailleurs, Washington serait sur le point d’annoncer un plan d’aide de 3 milliards $ US pour entraîner et équiper les forces ukrainiennes.

Un responsable du gouvernement américain a confié à l’Associated Press que cette stratégie devrait être dévoilée mercredi, journée marquant le sixième mois du conflit et coïncidant avec la fête nationale ukrainienne. Ces fonds serviront à l’achat de drones, d’armes, de munitions et d’autres équipements qui pourraient ne pas être livrés avant une année ou deux.

L’ensemble du plan de soutien américain — qui s’inscrit dans le cadre de l’Initiative d’aide à la sécurité de l’Ukraine — pourrait légèrement changer d’ici l’annonce, mais pas de manière draconienne.

Selon les sources consultées par AP, l’offre inclut la livraison de petits drones Puma, de drones de surveillance Scan Eagle, ainsi que du système de drone britannique Vampire, qui peut être lancé depuis un navire.

Plusieurs responsables du gouvernement américain ont accepté de parler du projet sous couvert de l’anonymat à la veille de l’annonce officielle.

Contrairement aux précédentes annonces de soutien à l’Ukraine, ces fonds visent davantage à sécuriser la défense du pays à moyen et à long terme, ont précisé des responsables bien au fait du dossier.

Les précédentes livraisons de matériel ont majoritairement été faites par autorisation présidentielle de décaissement et avaient pour but d’aider l’Ukraine à se défendre contre la menace immédiate de l’envahisseur russe. Les besoins de Kyiv tournaient surtout autour des armes, des munitions ainsi que d’autres équipements dont le Pentagone disposait déjà dans ses réserves.

En plus de fournir de l’aide à long terme à l’Ukraine pour d’éventuels besoins en matière de défense, l’annonce vise aussi à rassurer Kyiv que les États-Unis vont continuer de l’épauler, peu importe les aléas quotidiens du conflit.

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a souligné le changement d’approche mardi alors qu’il tenait à réitérer l’appui de l’alliance militaire à l’État dévasté par l’envahisseur russe.

«L’hiver approche et ce sera difficile et ce qu’on observe maintenant, c’est une guerre d’usure. C’est une bataille de détermination et une bataille logistique. Ainsi, nous devons maintenir notre appui envers l’Ukraine à long terme afin qu’elle triomphe en nation souveraine et indépendante», a déclaré M. Stoltenberg lors d’une conférence virtuelle portant sur la Crimée et organisée par l’Ukraine.

Six mois après l’invasion de la Russie, le rythme de la guerre a ralenti et les deux camps échangent les brèves avancées dans l’est et le sud du pays. Les deux camps ont perdu des milliers de soldats tués ou blessés et les bombardements russes sur les villes du pays ont fait un nombre incalculable de victimes civiles innocentes.

Des craintes ont été soulevées que la Russie lance une vaste offensive sur des infrastructures civiles et gouvernementales au cours des prochains jours en raison des célébrations de l’indépendance ukrainienne du joug de la défunte Union soviétique ainsi que de la date anniversaire du sixième mois du conflit.

En fin de journée, lundi, l’ambassade des États-Unis en Ukraine et le département d’État américain ont lancé une nouvelle alerte réitérant leur appel aux ressortissants américains de quitter l’Ukraine sur le champ.

«Étant donné le bilan de la Russie en Ukraine, nous sommes inquiets des menaces soutenues de bombardements qui pèsent sur les civils et les infrastructures civiles», disait l’avis.

D’autres alliés de l’OTAN ont décidé de souligner la fête nationale de l’Ukraine par de nouvelles annonces d’aide.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé une contribution de 3,85 millions $ CAN pour deux projets dans le cadre du Programme pour la stabilisation et les opérations de paix. Cela inclut environ 2,9 millions $ CAN pour la formation des forces policières nationales ukrainiennes et d’autres services d’urgence. Une autre tranche de 950 000 $ concerne directement le ministère ukrainien de la Défense.

Le chancelier allemand Olaf Scholz a révélé à son tour que son pays allait fournir plus de 500 millions d’euros en diverses mesures d’aide, incluant la livraison de puissants systèmes antiaériens. L’offre allemande inclut également des lance-roquettes, des munitions, des équipements contre les drones, une douzaine de véhicules blindés de dépannage et trois systèmes supplémentaires de défense aérienne de longue portée IRIS-T. Ces informations ont été rapportées par l’agence de presse allemande dpa.

Ces fonds doivent toutefois être d’abord approuvés par le parlement allemand et une partie de cette aide ne sera pas livrée avant l’an prochain.

Jusqu’à maintenant, les États-Unis ont contribué à l’effort de guerre ukrainien avec 10,6 milliards $ US en aide militaire.

Les autorités de la Défense américaine ont aussi l’intention de rehausser les efforts de formation des troupes ukrainiennes en dehors des frontières du pays en plus de soutenir davantage les forces militaires des autres États d’Europe de l’Est qui se sentent menacés par le régime de Vladimir Poutine.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.