Les étudiants de l’U. de Moncton subiront une hausse des droits de scolarité

MONCTON, N.-B. — Le recteur par intérim de l’Université de Moncton a annoncé une augmentation des droits de scolarité à compter de l’automne à cause d’un déficit projeté de plus d’un million de dollars.

Jacques Paul Couturier attribue cet important déficit à la décision du gouvernement provincial de mettre fin au financement des programmes de formation en science infirmière.

Les droits de scolarité des étudiants inscrits à temps complet au premier cycle augmenteront de deux pour cent. La hausse atteindra huit pour cent pour tous les autres étudiants.

Les étudiants inscrits au baccalauréat en science infirmière devront payer des frais supplémentaires de 500 $.

M. Couturier a défendu la décision en faisant remarquer que les droits de scolarité à l’Université de Moncton étaient inférieurs à ceux des trois universités publiques anglophones du Nouveau-Brunswick tout en vantant un programme d’aide financière «extrêmement compétitif».

Il a indiqué que le budget 2019-2020 de l’université comprenait des investissements stratégiques de 1,369 million $ visant à améliorer la qualité de l’enseignement et le soutien offert aux étudiants.