Les étudiants saoudiens en médecine peuvent rester au Canada pour l’instant

Une association qui représente les hôpitaux canadiens annonce que des centaines de médecins résidents saoudiens vont pouvoir rester au pays pour poursuivre leur formation pour le moment.

En raison d’un conflit diplomatique entre les gouvernements du Canada et de l’Arabie saoudite, qui a éclaté au début du mois, les étudiants saoudiens avaient été sommés de rentrer au royaume du Moyen-Orient.

Le président et chef de la direction de SoinsSantéCAN révèle que les hôpitaux et le Bureau culturel saoudien d’Ottawa l’ont informé que plus de 1000 médecins résidents et stagiaires auraient reçu un courriel mentionnant qu’ils pouvaient poursuivre leur affectation au Canada jusqu’à ce qu’on leur trouve une place ailleurs.

Paul-Émile Cloutier considère la nouvelle comme un soulagement, car le départ imminent des médecins résidents aurait créé un vide dans les soins de santé hospitaliers à travers le pays.

Selon M. Cloutier, ce nouveau délai donne également plus de temps aux institutions pour planifier les décisions futures concernant les médecins résidents saoudiens.

Au départ, l’Arabie saoudite prévoyait rapatrier ses étudiants en médecine au Canada avant le 31 août. Cette décision avait été prise après la suspension des relations diplomatiques entre les deux États. Le différend a pris naissance avec la publication d’un message du gouvernement canadien sur Twitter critiquant l’arrestation de militantes des droits sociaux par le gouvernement saoudien.