Les fonctionnaires ont vu leur salaire moyen grimper de 4,4 pour cent en dix ans

MONTRÉAL – Le salaire moyen des employés publics au Québec a grimpé de 4,4 pour cent pendant la décennie 2000, selon un nouveau rapport de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).

L’ISQ a révélé dans son document publié mercredi que la rémunération moyenne des employés de la fonction publique et des fonctionnaires de l’éducation, de la santé et des services sociaux était passée de 48 883 $ en 1999-2000 à 51 032 $ en 2009-2010. Le salaire a été calculé en dollars constants de 2009-2010.

Quant au coût global de la rémunération — qui calcule le salaire, la rémunération des heures supplémentaires ainsi que les primes —, il a augmenté de 60 419 $ à 63 688 $, soit une hausse de 5,4 pour cent de 1999 à 2009.

Parmi tous les employés du secteur public, les infirmières, les infirmières bachelières, les enseignants, les cadres et les infirmières auxiliaires sont ceux qui ont connu la croissance de salaire la plus importante.

En revanche, quatre catégories d’emploi — les employés d’entretien et de service, les ouvriers ainsi que les agents de la paix — ont vu leur salaire fléchir pendant cette décennie.

Les commentaires sont fermés.

C’est parce que les emplois majoritairement féminins ont reçu l’équité salariale car ils accusaient un sérieux retard sur les emplois majoritairement masculins ( policiers, ouvriers etc..) qui eux gagnaient déjà très cher.

À noter qu’il s’agit de 4,4% sur 10 ans soit 0,44% par année et que, comme le rapporte l’article, de grandes hausses ont été faites dans le réseau de la santé et également pour les patrons; les fonctionnaires ont eu des miettes et les ouvriers ont même perdu du terrain!