Les garderies au Nouveau-Brunswick rouvriront mardi prochain

FREDERICTON — Les garderies éducatives réglementées au Nouveau-Brunswick pourront commencer à rouvrir le 19 mai, a annoncé le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance.

Les garderies sont fermées depuis mars au Nouveau-Brunswick, sauf pour les enfants des travailleurs essentiels.

Lors de la réouverture des garderies, mardi, les petits n’auront pas à porter de masque ou à maintenir une distanciation physique, mais ils seront en petits groupes, a indiqué le ministre Dominique Cardy.

Quiconque a voyagé à l’extérieur de la province ne sera pas autorisé à visiter les centres d’apprentissage et les garderies pendant 14 jours. Les parents et le personnel devront aussi continuer à maintenir leurs «bulles» à deux ménages. Le ministère a aussi mis en ligne un guide pour les parents.

Le ministre Cardy est conscient que chaque étape du déconfinement dans la province comporte des risques, notamment pour la réouverture des garderies. Mais il a indiqué jeudi que la pandémie était loin d’être terminée, et la province ne pouvait pas simplement s’isoler et attendre qu’un vaccin soit développé.

Pas de nouveaux décès en N.-É.

La Nouvelle-Écosse signalait jeudi deux nouveaux cas de COVID-19, mais pas de nouveaux décès. Le bilan est maintenant de 1026 cas confirmés et de 51 décès, dont 45 au seul foyer de soins de longue durée Northwood, à Halifax.

Des cas actifs de COVID-19 sont signalés dans trois foyers de soins de longue durée conventionnés et établissements pour personnes âgées non conventionnés en Nouvelle-Écosse. Au foyer Northwood, on recense des cas actifs chez 27 résidents et 15 employés; dans un autre établissement, un membre du personnel est infecté, alors que dans un troisième, c’est un résident qui est atteint.

À Terre-Neuve-et-Labrador, les services de santé reprennent lentement au sein de la régie régionale «Eastern Health». En vertu du plan de déconfinement provincial, les autorités sanitaires permettent la reprise de certains services qui ne sont pas à risque élevé.

Dans un communiqué, la régie régionale, qui couvre notamment la capitale, Saint-Jean, indique que l’imagerie médicale, l’endoscopie et certaines chirurgies pourront recommencer en toute sécurité. Les patients seront contactés par leur médecin pour confirmer à nouveau leur rendez-vous.