Les grutiers manifesteront avec des grues, samedi au centre-ville de Montréal

MONTRÉAL — Mécontents des modifications apportées à la formation des grutiers, ceux-ci préparent une manifestation… en hauteur samedi prochain… avec leurs grues!

L’Union des opérateurs grutiers, soit la section locale 791G de la FTQ-Construction, a confirmé à La Presse canadienne, jeudi, qu’elle prépare une manifestation hors de l’ordinaire sur l’heure du midi.

Entre 500 et 700 grutiers sont attendus devant les bureaux de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), samedi midi, pour se rendre au bureau du premier ministre Philippe Couillard, au centre-ville de Montréal.

Des entreprises de grues doivent même les accompagner, avec 10 à 15 grues qui se déplaceront «en mode camion», a indiqué au cours d’une entrevue Evans Dupuis, directeur de l’Union des opérateurs grutiers.

Mais rendus sur place, au bureau du premier ministre Couillard sur la rue Sherbrooke Ouest, près de l’Université McGill, ils ont bien l’intention de déployer les mâts des grues, a noté M. Dupuis. «Oh que oui!» s’est-il exclamé.

«On a un permis de la Ville de Montréal; on a donné le tracé. Et la police sera là pour encadrer», a précisé le syndicaliste.

Les grutiers sont en colère à cause des modifications réglementaires apportées à la formation des grutiers. Le règlement prévoit que les personnes qui ne sont pas diplômées peuvent obtenir un certificat de compétence apprenti pour le métier de grutier, autrement qu’en obtenant un diplôme d’études professionnelles en conduite de grues.

Le syndicat des grutiers estime que cela pose des dangers pour la sécurité du public.

«On demande au gouvernement de reculer. C’est pour ça qu’on manifeste», a expliqué M. Dupuis.

D’ailleurs, la semaine dernière, le groupe a déposé une plainte au bureau du Protecteur du citoyen en invoquant la santé et la sécurité du public.

Le mémoire portant sur ce règlement sur la formation des grutiers, au nom du «Collectif des grutiers», en février 2018, était effectivement cosigné par plusieurs représentants des entreprises de grues, comme JM Francoeur, Guay inc., Grues Mammoet, Gastier M. P., Les Grues Monaco et autres, en plus de l’Union des opérateurs grutiers.

La Commission de la construction du Québec a déjà indiqué que le règlement sur la formation des grutiers avait été modifié afin de combler une éventuelle pénurie de main-d’oeuvre. Elle assure qu’aucun compromis n’a été fait en matière de sécurité, au contraire. «Compte tenu de la complexité et de la dangerosité de ce métier, les conditions sont plus strictes que pour les autres métiers», a assuré la CCQ.

«La CNESST, ainsi que des experts de l’industrie, ont validé l’ensemble des formations, des documents d’accompagnement et des examens mis en oeuvre par ces changements réglementaires», a souligné la Commission de la construction.

Les commentaires sont fermés.

Bonjour
Ex grutier ex propriétaire de grues
Membre fondateur de l’association des propriétaires de grues du Québec
Ex enseignant conduite de grues
Ex formateur de grues en entreprise
Je consois mal la CNESST qui approuve cette formation
J’aimerais avoir les noms de ces experts est ce dès grutier?
J’ai vue se que demandais la CCQ pour la formation
Ils ont fait un copie du DEP de conduite de grues de 870 heure
Et condensé en 80 heures
Je vais écrire comme la si bien dit une personne lors d’une enquête
Un grutier stun grutier
Saviez-vous que pour faire un bon grutier
À toute les sauces cela prend de 10 à 15 ans a toutes les sauces
150 heures 3 mois on repassera

Mes enfants sont grutier
Charles Rochon