Les jeunes Canadiens ont moins vapoté depuis la crise, suggère un sondage

Les jeunes vapoteraient de manière moins fréquente depuis le début de la crise de la COVID-19, suggère un nouveau sondage.

En moyenne, les répondants ont dit vapoter cinq fois par semaine plutôt que six depuis qu’ils ont pris connaissance de la pandémie, selon l’étude menée en ligne par l’Association pulmonaire de la Nouvelle-Écosse et Smoke-Free Nova Scotia.

Ils ont aussi dit vapoter 19 fois par jour en moyenne, comparativement à 30 fois par jour auparavant.

Le sondage, également financé par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, portait sur 1871 adolescents et jeunes adultes issus des provinces de l’Ouest, de l’Ontario et de la Nouvelle-Écosse, qui déclaraient avoir vapoté au moins une fois par semaine au cours des trois derniers mois.

Ces répondants âgés de 16 à 24 ans avaient commencé à vapoter vers l’âge de 15 ans en moyenne.

La baisse de consommation la plus marquée depuis l’avènement du nouveau coronavirus a été relevée en Colombie-Britannique et en Ontario.

Les chercheurs établissent un possible lien avec les avertissements à l’égard des complications que la COVID-19 peut entraîner chez les vapoteurs.

Un sondage similaire sera mené au Québec, rapporte-t-on.

Cet article a été produit avec l’aide financière des Bourses Facebook et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire
Les plus populaires