Les jumeaux décédés dans un accident de toboggan portés à leur dernier repos

CALGARY – La soeur des frères jumeaux décédés dans un accident de toboggan survenu le week-end dernier sur une piste fermée du Parc olympique de Calgary a déclaré, jeudi, à l’occasion des funérailles des deux victimes qu’elle avait perdu les «deux plus gros morceaux» de son coeur.

Katie Caldwell a confié que Jordan et Evan aimaient s’amuser, étaient gentils et adoraient jouer des tours.

Elle a toutefois assuré que les blagues des deux garçons de 17 ans n’allaient jamais trop loin et n’avaient jamais été cruelles, avant de souffler entre deux sanglots que les disparus n’auraient jamais voulu que leurs proches souffrent ainsi.

La jeune fille a affirmé que ses frères étaient partis trop tôt et qu’il n’y avait pas de mots pour exprimer toute la peine que leur décès avait provoquée.

Dans la nuit de vendredi à samedi, les jumeaux et six autres adolescents se sont faufilés dans le Parc olympique afin de dévaler la pente de bobsleigh en toboggan. Ils ont toutefois terminé leur course en heurtant une grande barrière séparant cette piste de celle consacrée à la luge utilisées durant les Jeux olympiques d’hiver de 1988.

Les frères Caldwell ont été tués et leurs six camarades blessés. Trois d’entre eux étaient toujours hospitalisés, jeudi.

Les jumeaux avaient travaillé comme «ambassadeurs» au Parc olympique la saison dernière, accueillant les visiteurs et vérifiant leurs billets.

Leur père, Jason Caldwell, a confié aux quelque 2200 personnes ayant assisté au service funéraire de 90 minutes qu’il était fier de ses fils, que c’était des jeunes hommes intelligents, doués et toujours prêts à aider leurs amis.

L’enquête visant à faire la lumière sur l’accident se poursuit.