Les libéraux bloquent une motion leur reprochant d’avoir renié une promesse

OTTAWA – Les députés libéraux ont défait une motion qui leur reprochait d’avoir induit les Canadiens en erreur lorsqu’ils ont promis d’éliminer le mode de scrutin uninominal à un tour en vue des prochaines élections fédérales.

La motion, qui a été présentée par les néo-démocrates à la Chambre des communes, a été défaite par 175 voix contre 129.

La motion aurait aussi exigé des excuses du gouvernement libéral pour avoir brisé cette promesse.

Lors de la dernière campagne électorale et à l’occasion du discours du Trône, le premier ministre Justin Trudeau avait promis de changer la façon dont les Canadiens votent à temps pour le prochain scrutin de 2019.

Le gouvernement libéral a abandonné son idée plus tôt ce mois-ci, affirmant que les consultations sur le sujet n’avaient pas débouché sur un consensus quant au meilleur mode de scrutin à adopter.

La ministre des Institutions démocratiques, Karina Gould, a reconnu que certains jeunes électeurs avaient été déçus par la décision de son gouvernement.

«J’ai été très encouragée dans les dernières semaines de voir des gens montrer leur déception, ou s’engager, parce que je crois que c’est un emblème de notre démocratie de pouvoir être en accord et en désaccord aussi pacifiquement et d’avoir ces conversations», a déclaré Mme Gould pendant la période de questions au Sénat.