Les libéraux de T.-N.-L. suspendent la course à la chefferie pour remplacer Ball

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — La course pour remplacer le premier ministre libéral démissionnaire de Terre-Neuve-et-Labrador est suspendue en raison de la pandémie alors qu’il y a quelques jours encore, le parti déclarait que les campagnes se poursuivraient en ligne.

Le Parti libéral a annoncé lundi que la course est suspendue au moins jusqu’au 1er mai. On déterminera alors si la situation s’est suffisamment améliorée pour fixer une nouvelle date pour le scrutin, qui se déroulera de toutes façons en ligne et par téléphone.

Le premier ministre Dwight Ball a annoncé son intention de démissionner le mois dernier et les membres du parti devaient choisir un nouveau chef — et un premier ministre désigné — lors d’un congrès en mai.

Selon les nouvelles règles annoncées lundi par les instances du parti, les deux candidats, Andrew Furey et John Abbott, ne pourront plus accepter de contributions politiques ou faire campagne. Cela comprend notamment les entrevues aux médias et les publications sur les réseaux sociaux qui ont un lien avec la course à la direction du parti.

La décision initiale de poursuivre malgré la COVID-19 avait été critiquée par des membres de l’opposition, mais aussi par certains députés libéraux et par le candidat Abbott; on estimait que les instances libérales faisaient preuve d’insensibilité face aux défis que doivent affronter les citoyens à l’heure actuelle.

Terre-Neuve-et-Labrador a rapporté dimanche trois nouveaux cas présumés, ce qui porte le total provincial à neuf.

M. Ball a admis la semaine dernière qu’il n’aurait pas démissionné s’il avait pu prévoir l’ampleur des défis liés à la pandémie de la COVID-19.