Les libéraux dépensent 11 000 $ pour une campagne publicitaire sur Twitter

OTTAWA — Une campagne publicitaire libérale de plus de 11 000 $ est le premier achat enregistré dans le nouveau centre de transparence de Twitter pour les publicités politiques canadiennes.

Le Parti libéral du Canada est, en date de vendredi, le seul annonceur de campagne politique répertorié dans la base de données en ligne de Twitter (tout comme le compte en anglais du parti).

Les libéraux ont dépensé environ 11 400 $ pour promouvoir quatre tweets depuis la première journée complète de campagne jeudi.

La campagne la plus chère — qui comprend plusieurs tweets — avait coûté environ 4 800 $ jusqu’à maintenant et généré environ 280 000 «impressions», indiquant le nombre de fois où le tweet est apparu dans les fils des utilisateurs.

Le centre de transparence de Twitter permet de connaître le public ciblé et la force de frappe d’une campagne de tweets. L’audience rejointe par la campagne la plus dispendieuse des libéraux est très concentrée à Toronto (environ 30 pour cent), Vancouver (12 pour cent), Calgary (6 pour cent) et d’autres grandes villes canadiennes.

Elle a également rejoint un auditoire largement masculin, les hommes ayant enregistré environ 68 pour cent de toutes les impressions jusqu’à présent.

Les tweets commandités sont généralement tarifés par «engagement» — favori, retweet, clic ou réponse —, de sorte que le coût des campagnes augmente avec le temps.

Les campagnes de tweets promus ont toutes débuté le 12 septembre et devraient durer jusqu’au 16 octobre, soit cinq jours avant la date du scrutin.

Les annonces ont été payées par l’entremise de Data Sciences, une entreprise d’analyse avec laquelle le Parti libéral a travaillé par le passé.

Jusqu’à présent, les dépenses sur Twitter sont réduites à néant par rapport à ce que les principaux partis ont déjà dépensé pour des publicités sur Facebook. Les libéraux ont actuellement des centaines d’annonces actives sur cette plateforme et ont dépensé plus de 50 000 $ la semaine précédant le déclenchement des élections le 11 septembre.

Les conservateurs ont environ 180 annonces actives et ont dépensé 45 000 $ sur Facebook au cours de la même période, tandis que le NPD a dépensé environ 30 000 $.

Les plus populaires