Les libéraux fédéraux commencent à nommer leurs candidats à l’élection 2019

OTTAWA — C’est parti! La prochaine élection fédérale n’aura lieu que dans 15 mois, mais les libéraux commencent déjà à s’activer afin de conserver le pouvoir.

Dès la semaine prochaine, le parti de Justin Trudeau va commencer à présenter ses candidats en commençant par la confirmation que le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique Navdeep Bains sera de retour dans sa circonscription de Mississauga-Malton.

Pour s’assurer que personne ne doute que l’événement marque officiellement le début du marathon vers l’élection générale du 21 octobre 2019, le premier ministre Justin Trudeau sera présent pour donner le signal de départ.

Le porte-parole du parti, Braeden Caley, confirme que les autres nominations vont s’enchaîner à «un rythme très rapide» au cours de l’été.

La plupart, sinon tous les députés libéraux aux communes, qui sont présentement 183, vont être nommés par acclamation dans leur circonscription.

Le Parti libéral a pris la décision que tous ses députés en poste n’auraient pas à se battre dans une course à l’investiture s’ils respectent certaines conditions sur la récolte de dons et la sollicitation de l’appui des électeurs.

Parmi les conditions à respecter pour les députés et leurs équipes de circonscription, ils doivent avoir pris part à au moins deux bains de foule dans les 12 derniers mois, frappé à au moins 3500 portes ou effectué 5000 appels, rempli les coffres d’au moins la moitié de la limite de dépenses permise, déniché au moins 30 nouveaux donateurs par mois et obtenu l’appui d’au moins 150 libéraux dans leur circonscription.

Des conditions sont aussi imposées aux organisateurs libéraux dans les 155 circonscription qui ne sont actuellement pas détenues par le PLC. Ils doivent notamment rechercher des femmes intéressées à être candidates, renflouer les coffres et recruter de nouveaux membres ainsi que des donateurs.