Les libéraux renouent avec le comité consultatif pour remplacer Julie Payette

OTTAWA — Le gouvernement libéral rétablit finalement le mécanisme de «groupe consultatif» pour l’aider à pourvoir le poste de gouverneur général, vacant depuis le 21 janvier.

Six personnes font partie du groupe consultatif annoncé vendredi par le ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, aussi président du Conseil privé de la Reine pour le Canada.

M. LeBlanc coprésidera le groupe aux côtés de Janice Charrette, greffière par intérim du Conseil privé et ancienne haute-commissaire du Canada au Royaume-Uni. Le greffier du Conseil privé, Ian Shugart, est actuellement traité pour un cancer.

Cette approche de «groupe consultatif» ressemble beaucoup à celle utilisée par le gouvernement conservateur précédent, mais abandonnée par les libéraux de Justin Trudeau quand ce fut leur tour de choisir un gouverneur général. Leur choix s’était alors porté sur l’ancienne astronaute Julie Payette, qui a démissionné en janvier après un rapport accablant sur les conditions de travail toxiques à Rideau Hall.

Le groupe consultatif nouvellement créé a pour mandat de soumettre au premier ministre une liste restreinte de candidats. Outre M. LeBlanc et Mme Charette, les membres du groupe consultatif sont:

– le chef inuit Natan Obed, président d’Inuit Tapiriit Kanatami;

– le recteur de l’Université de Montréal, Daniel Jutras;

– l’ancienne secrétaire de la gouverneure générale Judith LaRocque;

– la présidente par intérim du conseil d’administration de Postes Canada, Suromitra Sanatani. 

Le ministre LeBlanc indique que les membres ont été sélectionnés «en raison des perspectives diversifiées qu’ils pourraient apporter et de leurs connaissances approfondies sur les questions liées au gouvernement et à la Couronne au Canada».

Le Canada a besoin d’un nouveau gouverneur général «à brève échéance», a admis M. LeBlanc, de sorte que les membres du comité consultatif «ont convenu de s’acquitter rapidement de cette tâche».

Le poste de gouverneur général étant vacant, c’est le juge en chef de la Cour suprême, Richard Wagner, qui assume les fonctions clés d’«administrateur du gouvernement du Canada».

Laisser un commentaire