Les libéraux veulent renverser le gouvernement Higgs lors du vote sur le budget

FREDERICTON — Le chef libéral du Nouveau-Brunswick a indiqué mardi que ses troupes voteront contre le budget, le mois prochain, et tenteront de renverser le gouvernement minoritaire conservateur «aussitôt que possible».

Kevin Vickers a expliqué qu’il ne pouvait pas appuyer le budget étant donné «l’incompétence flagrante» du gouvernement démontrée la semaine dernière dans sa réforme de la santé.

Le gouvernement de Blaine Higgs avait annoncé la fermeture des urgences de six hôpitaux la nuit, mais il a finalement reculé dimanche, face au tollé des citoyens et des professionnels de la santé.

Le chef libéral estime que le premier ministre Higgs ne fait que «blâmer les bureaucrates et les gens du système de santé pour l’échec de son plan, de sa décision».

«Il a manqué de courage, comme leader, d’admettre ses erreurs», a indiqué M. Vickers mardi, en point de presse à Fredericton. «Je vais faire tomber ce gouvernement aussitôt que possible.»

Interrogé pour savoir s’il serait prêt à accueillir le député conservateur dissident Robert Gauvin, le chef libéral a réaffirmé que la porte de son parti était ouverte à tous ceux qui partagent ses valeurs.

Afin d’obtenir les voix suffisantes pour renverser le gouvernement lors du vote sur le budget, prévu le 20 mars, M. Vickers demandera par ailleurs, si nécessaire, au député libéral Daniel Guitard d’abandonner la présidence de l’Assemblée législative afin d’assurer une voix de plus aux libéraux.

Même dans ce cas, le sort du gouvernement conservateur dépendrait du vote des trois députés du Parti vert, des trois députés de l’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick et d’un député indépendant.