Les Madelinots donneront le signal de la réélection du PLQ, dit Couillard

GASPÉ,, Qc — Le signal d’un gouvernement majoritaire libéral réélu viendra d’abord des Îles-de-la-Madeleine, a assuré Philippe Couillard lundi.

Le chef libéral a fait campagne sur l’archipel pendant quelques heures au jour de la fête du travail pour prêter main-forte à sa nouvelle candidate, Maryse Lapierre, qui aspire à succéder au député Germain Chevarie, lequel a annoncé son retrait de la vie politique.

M. Couillard a affirmé que les Madelinots ne voudront pas briser l’élan économique actuel et donneront le signal avant-coureur d’une réélection de son gouvernement aux Québécois du continent — par le truchement, précisons-le, de leur fuseau horaire Atlantique qui est une heure à l’avance, par rapport au Québec.

Les îles ont été tour à tour détenues par le Parti libéral (PLQ) et le Parti québécois (PQ) au cours des décennies, mais les libéraux espèrent bien prolonger leur règne.

La menace caquiste semble plutôt lointaine en effet dans le golfe Saint-Laurent. Au rassemblement partisan qui a accueilli M. Couillard à Fatima, Germain Chevarie a reproché à la Coalition avenir Québec (CAQ) d’avoir désigné pour la circonscription un candidat de Sainte-Julie, Yves Renaud.

Il a aussi reproché à l’adversaire péquiste, Joël Arseneau, ancien maire des Îles-de-la-Madeleine, d’avoir été déclaré inhabile à exercer la fonction de membre du conseil de toute municipalité pour une période se terminant en 2020, pour n’avoir pas remboursé ses dépenses dans un délai raisonnable à la municipalité.

Dans son discours, M. Couillard a vanté les efforts économiques de son gouvernement: longtemps terre de chômage, l’archipel est maintenant en pénurie de main-d’oeuvre, a-t-il fait valoir devant un peu moins de 200 partisans.

Le chef libéral a prédit la victoire de sa candidate le soir du 1er octobre, qui va préfigurer la victoire de son parti, selon lui.

Il a fait référence au fait que, comme la circonscription est dans le fuseau horaire Atlantique, une heure à l’avance, le dépouillement des votes donne des résultats plus rapidement dans la soirée électorale.

«Dans la soirée du 1er octobre, il y a un animateur ou une animatrice qui va dire: Maryse Lapierre, élue aux Îles-de-la-Madeleine! À ce moment-là, parce que vous êtes la sentinelle du Québec dans l’océan Atlantique, à ce moment-là, parce que c’est vous qui annoncez les nouvelles en premiers aux Îles, à ce moment-là, on saura qu’on a un deuxième gouvernement majoritaire du Parti libéral.»

M. Couillard poursuivait sa campagne lundi, cette fois en s’envolant vers Gaspé. Cette circonscription est actuellement détenue par le député indépendant Gaétan Lelièvre, qui avait été exclu du caucus péquiste en 2017 et qui a annoncé qu’il ne se représentait pas.

Mardi, il doit faire faire un arrêt dans la circonscription de Matane-Matapédia, le fief du leader parlementaire péquiste Pascal Bérubé, puis participer à un rassemblement militant à Sept-Îles, dans Duplessis, une autre circonscription du PQ, représentée par Lorraine Richard.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie