Le maire Brian Bowman est réélu à Winnipeg

WINNIPEG — Les résidants de Winnipeg ont réélu le maire Brian Bowman et décidé de maintenir la fermeture d’une intersection historique de la ville aux piétons, mercredi, à l’occasion d’élections municipales organisées à travers la province.

M. Bowman a été élu pour un second mandat, ayant eu aisément le dessus sur sa rivale Jenny Motkaluk, une conseillère en affaires qui briguait la mairie pour une première fois.

Le vote sur l’intersection de l’avenue Portage et de la rue Main n’est pas contraignant, mais M. Bowman a déclaré dès le début qu’il respecterait le résultat.

L’intersection a été bloquée avec des barrières de ciment en 1979 et certains résidants trouvent la situation gênante. Les partisans du statu quo répliquent que l’ajout de piétons ne ferait qu’engorger davantage une des intersections les plus achalandées de la ville, en plus de coûter des millions de dollars.

Actuellement, les personnes qui souhaitent traverser à cet endroit doivent marcher un long pâté ou emprunter un passage souterrain, un détour qui rend les visiteurs confus. L’accès aux ascenseurs après les heures de bureau peut être compliqué, et certaines personnes ont exprimé des craintes quant à leur sécurité dans les cages d’escalier ou les allées piétonnes.

Ailleurs dans la province, huit municipalités, notamment Winkler et Steinbach, demandaient aux contribuables de décider si des boutiques de cannabis seront tolérées sur leur territoire.

La scène politique municipale risque de ne pas changer beaucoup.

Rick Chrest a été réélu par acclamation à Brandon. À Winkler aussi, Martin Harder a été élu par acclamation à la tête de la ville.

Et à Portage La Prairie, le maire sortant, Irvine Ferris, a été réélu au détriment d’Erik Lee, ancien propriétaire d’une entreprise de construction qui s’est lancé dans la course quelques jours seulement avant la date limite.

Les plus populaires