Les médecins de l’Ontario souhaitent la création de cliniques chirurgicales externes

TORONTO — Les médecins de l’Ontario demandent au gouvernement de permettre la création de cliniques chirurgicales autonomes, à but non lucratif, pour réduire les listes d’attente énormes, qui se sont davantage aggravées pendant la pandémie.

L’Association médicale de l’Ontario (AMO) souhaite la création de cliniques chirurgicales externes qui se spécialiseraient dans un certain type d’opérations électives, moins complexes, et qui ne nécessitent pas d’hospitalisation de convalescence. 

Ces cliniques seraient financées par l’État et toutes les chirurgies seraient couvertes par l’assurance maladie. 

La présidente de l’AMO, la docteure Rose Zacharias, estime que ces cliniques chirurgicales externes et autonomes seraient plus efficaces et permettraient à davantage d’Ontariens de se faire opérer. 

La docteure Zacharias explique que ces cliniques se concentreraient sur les chirurgies électives, telles que le remplacement des genoux et des hanches.

L’association médicale affirme que l’arriéré chirurgical en Ontario atteint maintenant plus d’un million de procédures en attente.

Le système de santé de la province subit actuellement des pressions importantes. Certains hôpitaux ont dû fermer leur salle d’urgence quelques heures ou quelques jours d’affilée depuis l’été, tandis que des hôpitaux pédiatriques annulent des chirurgies électives pour faire face à un afflux massif de petits patients atteints de maladies respiratoires cet automne.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.