Les médias démentent la déclaration de victoire de Donald Trump

Dans une scène étonnante, au beau milieu de la nuit, les médias ont critiqué le président Donald Trump après qu’il eut faussement déclaré en direct à la télévision qu’il avait été réélu, alors même que les votes étaient toujours comptés.

Au moment où des journalistes et des partisans étaient réunis à la Maison-Blanche, vers 2 h 20, le président a déclaré que c’était «une fraude majeure pour notre nation» qu’il n’ait pas été déclaré vainqueur. «En ce qui me concerne, nous avons déjà gagné», a-t-il ajouté.

Les mots sortaient à peine de sa bouche que les journalistes de la télévision se précipitaient pour les réfuter.

Norah O’Donnell de CBS News a déclaré que M. Trump «déformait les faits» en «affirmant à tort qu’il avait remporté les élections et en privant de leurs droits des millions d’électeurs dont les bulletins de vote n’ont pas été comptés».

«Donald Trump est en train de perdre à la fois dans le vote populaire et le vote électoral et il reste de nombreux États dont l’issue n’a pas encore été déterminée», a déclaré George Stephanopoulos d’ABC News.

Savannah Guthrie de NBC News a dit: «Le fait est que nous ne savons pas qui a remporté les élections.» Mme Guthrie a interrompu le discours de M. Trump pour dire aux téléspectateurs que plusieurs de ses déclarations n’étaient pas vraies.

L’Associated Press a indiqué qu’au moment de la déclaration de M. Trump, son décompte donnait au président sortant 213 grands électeurs, contre 225 pour le démocrate Joe Biden. L’AP a déterminé qu’il était trop tôt pour déclarer un vainqueur dans plusieurs États, dont la Pennsylvanie, la Géorgie et le Michigan.

C’était un moment explosif pour une nation épuisée par des heures d’incertitude. Les médias avaient prévenu pendant des semaines que les Américains devraient faire preuve de patience en attendant le résultat de la lutte entre MM. Biden et Trump, et ils ont répété à plusieurs reprises ce point pendant leur couverture de la soirée électorale.

M. Biden a parlé à ses partisans à 0 h 42 dans le Delaware, exprimant sa confiance dans sa campagne et disant qu’il voulait que chaque vote soit compté.

«Gardez la foi, nous allons gagner cela», a-t-il lancé.

M. Trump a immédiatement répondu par un tweet disant: «Nous sommes très en avance, mais ils essaient de voler les élections. Nous ne les laisserons jamais faire.»

Le discours du président a été critiqué même par des médias qui lui sont normalement plus sympathiques.

«C’est une situation extrêmement inflammable et le président vient de lancer une allumette», a dit Chris Wallace de la chaîne Fox News.

Son collègue de Fox, l’ancienne assistante de l’administration de George W. Bush Dana Perino, a déclaré: «Il est juste allé trop loin.» Le commentateur conservateur Ben Shapiro a écrit sur Twitter qu’il était «profondément irresponsable» de la part de M. Trump de revendiquer la victoire.

Laisser un commentaire