Les membres d’Unifor éliront la semaine prochaine un nouveau président national

TORONTO — Les membres du syndicat Unifor profiteront la semaine prochaine de leur congrès pour élire un nouveau président à l’échelle nationale.

Ils choisiront un successeur à Jerry Dias qui a démissionné il y a plusieurs mois.

Le 4e congrès statutaire d’Unifor aura lieu du 8 au 12 août au Palais des congrès du Toronto métropolitain.

Le scrutin se déroulera mercredi. D’autres postes sont aussi à pouvoir comme le secrétaire-trésorier et des directeurs régionaux.

Les quelque 1000 délégués votants se prononceront aussi sur les priorités et mesures que compte prendre le syndicat.

Jerry Dias avait dû démissionner après qu’il eut été accusé d’avoir contrevenu au Code d’éthique et des pratiques démocratiques.

Il a longtemps été considéré comme la voix et le visage d’Unifor. Il a dirigé le syndicat de 2013 jusqu’à son départ.

L’homme s’est taillé une réputation de franc-parler. Il a exercé des pressions auprès des plus hauts cadres des entreprises et des politiciens pour les convaincre à prendre des mesures en faveur des travailleurs. Il a été une figure importante lors des négociations menant à l’ACEUM. Le syndicaliste a aussi convaincu General Motors du Canada à rouvrir son usine d’Oshawa, en Ontario, à y investir 1,3 milliard $ et à engager jusqu’à 1700 travailleurs.

Unifor compte plus de 315 000 membres.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.