Les ménages seraient moins infectés par les enfants que par les adultes

MONTRÉAL — Les enfants semblent moins susceptibles que les adultes d’importer le coronavirus au sein de leur ménage, ont constaté des chercheurs suisses.

Dans près de 80 % des foyers étudiés, rapporte le journal médical «Pediatrics», au moins un membre adulte de la famille a présenté une infection confirmée ou présumée au SRAS-CoV-2 avant l’apparition de symptômes chez l’enfant.

Cela confirmerait que les enfants sont plus susceptibles d’être contaminés par des adultes que l’inverse, comme le laissaient entendre des études précédentes, écrivent les chercheurs de l’Université de Genève.

Un commentaire qui accompagne cette étude rappelle que le traçage des contacts en Chine avait en effet démontré que le risque de transmission était plus grand des adultes vers les enfants, que des enfants vers les adultes.

Les auteurs du commentaire ajoutent que la transmission au sein des écoles semble moins importante que la transmission au sein de la communauté, puisque les enfants seraient peu susceptibles de s’infecter entre eux.

Il serait donc souhaitable, disent-ils, que les écoles demeurent ouvertes.

Laisser un commentaire
Les plus populaires