Les Mi’kmaq se joignent à la requête pour contester l’approbation de Bay du Nord

EEL GROUND, N.-B. — Une organisation regroupant huit communautés Mi’kmaq du Nouveau-Brunswick se joint à la contestation judiciaire de l’approbation par Ottawa du projet pétrolier Bay du Nord, au large de Terre-Neuve.

L’organisme Mi’gmawe’l Tplu’tagnn affirme qu’un seul déversement de pétrole de ce projet extracôtier pourrait nuire au saumon atlantique.

Le groupe affirme qu’Ottawa n’a pas rempli son devoir de consulter de manière significative les communautés autochtones au sujet de ce projet mené par la pétrolière norvégienne Equinor.

Le gouvernement fédéral a accordé en avril son feu vert réglementaire au projet Bay du Nord, qui serait situé à environ 500 km au nord-est de Saint-Jean.

L’organisme de droit environnemental Ecojustice a déposé le 6 mai une requête en Cour fédérale pour obtenir une révision judiciaire de l’approbation par Ottawa de l’évaluation environnementale du projet Bay du Nord.

L’organisme affirme que dans son analyse, le ministre fédéral de l’Environnement, Steven Guilbeault, n’a pas tenu compte des émissions de gaz à effet de serre «en aval» — celles qui seraient libérées en brûlant les quelque 500 millions de barils de pétrole qui pourraient être produits par ce projet.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.