Les ministères fédéraux tâcheront d’améliorer l’accès à l’information

OTTAWA — Les ministères fédéraux tâcheront de donner un meilleur accès à l’information, a indiqué le gouvernement.

Cet engagement survient alors que la pression s’intensifie pour modifier radicalement la loi garantissant la transparence en matière d’information.

La Loi sur l’accès à l’information permet à la population de présenter une demande pour avoir accès à des documents gouvernementaux comme des courriels internes ou des rapports de recherche, contre des frais de 5 $. Toutefois, plusieurs observateurs la considèrent comme obsolète et mal appliquée.

La loi n’a pas fait l’objet d’un examen complet depuis son entrée en vigueur, il y a près de 40 ans. Plusieurs utilisateurs se plaignent de longs retards, de documents lourdement caviardés et même de refus en bloc.

Selon le secrétariat du Conseil du trésor, plusieurs des problèmes les plus urgents du système ne nécessitent pas des modifications à la loi. Les ministères s’efforceront d’améliorer le système à court terme.

Des groupes de la société civile, des journalistes et des citoyens ayant participé à un récent examen du régime mis en place ont plaidé pour étendre la portée de la loi, éliminer les failles, déterminer un échéancier plus strict pour répondre aux demandes, et augmenter les ressources pour s’assurer de son bon fonctionnement. 

La présidente du Conseil du trésor, Mona Fortier, a présenté le mois dernier un rapport au Parlement faisant état des sujets de préoccupations, mais n’a formulé aucune recommandation concrète.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.