Des milliers de partisans du CH dans les rues: espoir et déception

MONTRÉAL — La déception était visible sur les longs visages des partisans au centre-ville de Montréal après avoir espéré toute la soirée voir les Canadiens de Montréal gagner un premier match en finale de la Coupe Stanley depuis 1993. 

Le Tricolore a encaissé une défaite de 6-3 contre le Lightning de Tampa Bay grâce notamment à deux buts dans les premières minutes de la rencontre, des buts qui ont eu l’effet d’une douche froide sur les partisans réunis près du Centre Bell. 

La soirée avait portant débuté dans une ambiance de fête: des gens se réjouissaient pancarte en main, arborant fièrement les couleurs du Tricolore, un groupe de musique animait la foule qui s’était massée le long de l’Avenue des Canadiens. 

Alexis Raymond et ses amis étaient convaincus que le CH remporterait la partie. Ils ont même roulé deux heures pour se rendre à Montréal et assister à ce moment historique. 

Les cinq comparses venus de l’Ontario tenaient à vivre l’ambiance sur place même s’ils n’ont pas pu se procurer des billets et qu’ils ont dû se contenter regarder le duel face au Lightning de Tampa Bay à travers la fenêtre d’un resto-bar. 

Plusieurs sont venus en famille pour prendre part à la fête. Le jeune Xavier Marquis était accompagné de sa mère, de son père et de sa petite sœur. 

L’adolescent comptait sur une victoire de l’équipe montréalaise ce soir, «ils n’ont pas le choix» autrement cela risquerait d’être plus compliqué pour remonter la pente et de s’assurer la victoire, a-t-il laissé entendre. 

Et si jamais l’équipe perdait? «C’est pas fini tant que c’est pas fini», avait répondu sa mère tout sourire. 

Nick Suzuki a bien tenté de lui donner raison et a redonné un peu d’espoir aux fans lorsqu’il a compté le deuxième but du CH, mais la joie ne fut que de courte durée pour les milliers de partisans réunis au centre-ville, car les Floridiens ont de nouveau fait vibrer les cordages. 

Au centre-ville, Hydro-Québec avait illuminé son immeuble de façon à créer une coupe Stanley avec les lumières de ses locaux et le pont Champlain était éclairé de bleu, blanc et rouge. 

Mais cet appui et celles des nombreux partisans dans les rues étaient insuffisants. Les favoris de la foule n’ont jamais réussi à combler l’écart que Tampa s’était donné tôt dans le match. 

Au Quartier des spectacles où la Ville a organisé une diffusion du match, des milliers de partisans étaient rassemblés, dont Verdi Mwamba, 23 ans. 

«C’est bon de voir Montréal revivre», a -t-il dit à propos de l’atmosphère entourant la Place des Festivals au centre-ville, en début de rencontre. 

Le match était également diffusé sur l’esplanade du Parc olympique ou plusieurs milliers de partisans étaient rassemblés. 

«Depuis plusieurs jours déjà, nous travaillons d’arrache-pied afin de trouver des solutions pour offrir aux Montréalais et aux Montréalaises des lieux pour se rassembler, dans le respect des mesures sanitaires en vigueur, afin de visionner gratuitement les matchs du Canadien de Montréal», avait expliqué jeudi la mairesse Valérie Plante.

Vers 23h30, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), qui avait déployé des effectifs importants au centre-ville, a indiqué que la foule s’était dispersée rapidement et dans le calme. 

La police n’a signalé aucune arrestation en fin de soirée, précisant toutefois que beaucoup de boissons alcoolisées avaient été saisies à la Place des Festivals.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.