Les négociations sur les préposés aux bénéficiaires vont très bien, dit Legault

MONTRÉAL — Les négociations entre Québec, la FTQ et la FSSS sur la rémunération des préposés aux bénéficiaires «avancent très bien».

C’est le premier ministre François Legault lui-même qui l’a rapporté, spontanément, jeudi, lors de sa conférence de presse quotidienne sur l’évolution de la pandémie du coronavirus.

«Pour les préposés aux bénéficiaires, les négociations, on me dit qu’elles avancent très bien avec les syndicats, là, pour qu’on puisse bonifier le salaire des préposés aux bénéficiaires de façon permanente», a affirmé le premier ministre du Québec.

Ces discussions ont débuté mardi matin entre la FTQ et le Conseil du trésor, d’une part, et la Fédération de la santé et des services sociaux et le Conseil du trésor, d’autre part.

La FSSS a rapporté jeudi s’être entendue avec le Trésor pour procéder à une «évaluation accélérée» du poste de préposé aux bénéficiaires.

Dans les faits, ce sont deux titres d’emploi qui devront ainsi être réévalués: celui de préposé aux bénéficiaires et celui d’auxiliaire en santé et services sociaux. Ces derniers font une tâche similaire aux préposés, mais au domicile des aînés.

L’évaluation des emplois est normalement un long processus. Pour ce faire, on soupèse de nombreux critères: qualifications, responsabilités, efforts requis, autonomie, formation, risques inhérents, etc.

Cette fois, la FSSS croit possible d’en arriver à une entente «assez rapidement, à court terme» sur l’évaluation de ces deux titres d’emploi.

Il faut dire que le premier ministre Legault lui-même a exprimé sa volonté de régler rapidement ce dossier de la rémunération des préposés aux bénéficiaires. On accuse une pénurie de ces préposés dans les Centres d’hébergement et de soins de longue durée.

À l’heure actuelle, dans le secteur public, les préposés gagnent 20,55 $ au premier échelon et jusqu’à 22,35 $ l’heure au cinquième et dernier échelon.

La FSSS souhaite qu’ils gagnent 25,27 $ au sommet de l’échelle, sans compter les augmentations de salaire qui seront éventuellement accordées à l’ensemble des employés de l’État, à l’issue d’une autre négociation.

Les syndicats de préposés se plaignent depuis des années du fait que leur formation n’est pas reconnue à sa juste valeur.

Le premier ministre Legault a également annoncé que les primes qui leur avaient été accordées dans le cadre de la crise du coronavirus et qui devaient prendre fin le 30 avril ont été prolongées jusqu’au 31 mai.

Par ailleurs, la FSSS, qui est une des fédérations de la CSN, souhaite que l’ensemble des préposés aux bénéficiaires jouissent de l’augmentation qu’elle revendique, non pas seulement ceux qui travaillent dans les CHSLD.

Reste à savoir ce qui sera ultimement négocié avec le Conseil du trésor.

De nombreux préposés aux bénéficiaires travaillent en effet dans d’autres unités de soins, par exemple dans les hôpitaux.

Les discussions entre le Conseil du trésor et l’équipe de négociation de la FTQ, qui représente aussi des milliers de préposés aux bénéficiaires dans le secteur public, se poursuivaient par ailleurs jeudi.

Les plus populaires