Les niveaux d’eau continuent de grimper au Nouveau-Brunswick

SAINT-JEAN, N.-B. — Les efforts pour aider les sinistrés vont bon train pendant que les inondations continuent de ravager une partie du sud du Nouveau-Brunswick.

Les niveaux d’eau devraient atteindre 5,4 mètres à Saint-Jean, jeudi, et 5,6 mètres, vendredi.

Le gouvernement provincial a mis en garde la population que l’eau pourrait atteindre un niveau plus élevé, car le fleuve Saint-Jean continue de se gonfler.

La Transcanadienne était complètement fermée de Oromocto à River Glade. Elle pourrait demeurer dans cet état pendant plusieurs jours, car les autorités ignorent quand la chaussée sera de nouveau praticable. Le ministère des Transports de la province a rapporté que des interdictions de circuler étaient en vigueur pour 84 routes.

Le directeur de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick, Greg MacCallum, a indiqué

Greg MacCallum, directeur de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick, a déclaré jeudi que les prévisions avaient légèrement fléchi. Les inondations pourraient ne pas atteindre les niveaux de l’an dernier, mais M. MacCallum a rappelé que cela ne signifiait pas que la province était sortie du bois.

Selon lui, les personnes vivant dans des zones à haut risque devraient prêter une attention particulière aux variations des niveaux de l’eau. Il a encouragé la population de s’investir et de se donner un coup de main.

«C’est un bon jour pour contacter vos voisins, pour savoir s’ils ont besoin d’aide», a-t-il dit. Nous voulons encourager tout le monde à tendre la main, à intervenir et à aider là où ils le peuvent.»

Le message a été entendu, qu’il s’agisse des bénévoles locaux, des fonctionnaires fédéraux ou des membres de l’armée canadienne. Tous apportent leur aide, même les agents des pêches fédéraux qui ont participé aux évacuations à Fredericton, à Quispamsis et à St. George.

Les bureaux du gouvernement provincial ont été rouverts, mais il est conseillé au personnel de se déplacer lentement, car des stationnements, des routes et des ponts sont demeurés fermés à Fredericton.

Plus tôt cette semaine, le gouvernement a mis en garde les habitants des zones exposées aux inondations, les sommant de quitter les lieux pendant qu’ils le peuvent encore.

L’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick a conseillé aux résidants de signaler les dommages causés par les inondations depuis le 16 avril.

Dans la même catégorie
Commentaires
Laisser un commentaire