Les niveaux d’inondation à Fredericton sont revenus à ceux de l’an dernier

FREDERICTON — La crue des eaux a réduit la route transcanadienne à une seule voie aux abords de Fredericton, au Nouveau-Brunswick, alors que les autorités demandent aux résidants des secteurs les plus menacés de partir pendant qu’ils peuvent le faire d’eux-mêmes.

Le gouvernement provincial a indiqué mercredi que ses bureaux au centre-ville de Fredericton étaient ouverts uniquement pour les services essentiels, car les niveaux d’inondation dans la capitale sont revenus à ceux de l’an dernier. Les fonctionnaires qui sont personnellement touchés par les inondations ne sont pas tenus de se présenter au travail.

De nombreuses rues et terrains de stationnement à Fredericton sont sous l’eau, tandis que le fleuve Saint-Jean, gonflé, provoque également des inondations dans le sud de la province.

Mardi, le directeur de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick, Greg MacCallum, exhortait déjà les résidants de zones habituellement isolées en raison des inondations d’évacuer les lieux dès maintenant. Les autorités recommandent aussi aux résidants de rester en alerte dans les secteurs de Clair-Fort Kent et des environs, de Saint-Hilaire, d’Edmundston, de Fredericton, de Maugerville, de Jemseg, de Grand Lake, de Sheffield-Lakeville Corner, d’Oak Point et de Quispamsis-Saint-Jean.

Le ministère des Transports et de l’Infrastructure annonçait mardi la fermeture de 59 routes dans la province. Les autorités rappellent qu’il est périlleux de rouler sur une route partiellement inondée, parce qu’on ne peut appréhender ce qui se cache sous l’eau — débris, énormes nids-de-poule, crevasses.

Environ 200 soldats de la base des Forces canadiennes de Gagetown ont été déployés pour fournir une assistance aux résidants qui en ont besoin, tandis que des postes de distribution de sacs de sable ont été installés dans toute la province.

Des résidants de certains secteurs de Saint-Jean avaient reçu lundi un avis d’évacuation volontaire. L’organisation des mesures d’urgence dans cette ville prévient que les niveaux d’eau pourraient atteindre 5,3 mètres d’ici vendredi, et que les inondations et les fermetures de routes pourraient ensuite isoler certaines résidences pendant cinq jours ou plus.