Les nouvelles plaques d’immatriculation en Ontario seront toutes remplacées

TORONTO — Les nouvelles plaques d’immatriculation en Ontario, mises en circulation au début du mois, devront toutes être remplacées à cause d’un problème qui les rend difficiles à lire la nuit.

Le gouvernement de Doug Ford a annoncé jeudi qu’elles seraient remplacées lorsque l’entreprise qui les a conçues, 3M Canada, aura trouvé une solution. La province continuera tout de même de distribuer les plaques problématiques dans l’intervalle.

Le leader parlementaire du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario, Paul Calandra, a déclaré que le gouvernement était déçu que le défaut de conception soit apparu quelques semaines seulement après l’introduction du nouveau modèle de plaques.

Le gouvernement s’attend à ce que 3M Canada assume les coûts de la solution de rechange et du remplacement des plaques, a-t-il dit.

«Les plaques d’immatriculation sont-elles un problème? Absolument, a affirmé M. Calandra. Nous avons acheté quelque chose à 3M, nous nous attendons à ce qu’ils résolvent le problème.»

Dans une déclaration écrite publiée jeudi après-midi, le gouvernement explique que 3M travaille actuellement sur une «place d’immatriculation améliorée» qui devrait être prête d’ici trois semaines. Les automobilistes qui ont déjà la nouvelle plaque recevront la version «améliorée» par la poste, indique-t-on.

Environ 49 000 plaques problématiques ont déjà été distribuées, et 134 000 autres attendent d’être récupérées par leur propriétaire dans les bureaux de Service Ontario, selon le gouvernement.

Les Ontariens continueront de recevoir les plaques actuelles jusqu’à ce que la nouvelle version soit disponible, a précisé la ministre des Services aux consommateurs Lisa Thompson dans un communiqué.

Le problème a été soulevé pour la première fois le week-end dernier lorsqu’un policier de Kingston en congé a publié sur les réseaux sociaux une photo d’une plaque illisible dans un stationnement bien éclairé la nuit.

Un certain nombre de groupes ont exprimé des préoccupations quant à l’impact que le problème pourrait avoir sur la sécurité publique, notamment l’Association des chefs de police de l’Ontario.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire