Les pénuries de médicaments inquiètent l’Association des pharmaciens du Canada

L’Association des pharmaciens du Canada s’inquiète de la volatilité et de l’augmentation considérable du nombre de pénuries de médicaments signalées en raison de la crise sanitaire.

Les pharmaciens signalent que du 31 mars au 7 avril, le site web du gouvernement contenant le registre obligatoire des pénuries de médicaments recensait une moyenne de 15,9 pénuries par jour.

Dans les mois précédant la pandémie, le registre recensait seulement cinq nouvelles pénuries par jour.

«Ces pénuries touchent un grand nombre de médicaments utilisés pour diverses maladies et indications», a affirmé Barry Power, directeur principal du contenu numérique pour l’Association des pharmaciens du Canada, dans un communiqué publié vendredi après-midi.

Barry Power a ajouté «qu’il devient difficile de prédire l’incidence de ces pénuries sur l’approvisionnement en médicaments au Canada à mesure que la pandémie mondiale évolue».

L’Association des pharmaciens du Canada a également souligné que trois pénuries importantes étaient liées à la COVID-19; l’hydroxychloroquine, les inhalateurs utilisés pour le traitement de l’asthme et de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) et certains médicaments utilisés dans les unités de soins intensifs, comme les calmants et les relaxants musculaires.