Les pharmaciens propriétaires seront défendus par Lucien Bouchard

MONTRÉAL – L’ancien premier ministre du Québec Lucien Bouchard représentera les pharmaciens propriétaires dans un différend avec le gouvernement provincial.

L’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) a décidé de se prévaloir d’un mécanisme légal car elle s’estime lésée par un règlement concernant les allocations professionnelles de ses membres. Les pharmaciens propriétaires accusent le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, d’avoir renié sa promesse en retardant le déplafonnement complet de leurs allocations.

L’AQPP a transmis mercredi au ministre Barrette et à la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) un avis de différend. Elle a mandaté Me Lucien Bouchard, qui est avocat associé chez Davies Ward Philips & Vineberg, et Me Jean-Philippe Groleau pour la représenter dans le cadre des procédures et échanges possibles concernant cet avis.

Selon Lucien Bouchard, le ministre ne respecte ni l’esprit ni la lettre de son engagement auprès des pharmaciens propriétaires et donne des indications permettant de conclure qu’il a fait défaut de se comporter de bonne foi. M. Bouchard ajoute que «les pharmaciens propriétaires ont toutes les raisons de considérer avoir fait l’objet d’un réel affront».

À compter du 28 avril, le pourcentage de ristournes que les fabricants de médicaments génériques peuvent verser aux pharmaciens oscillera entre 25 et 30 pour cent d’ici la fin de l’année, pour ensuite être déplafonné pour deux ans et trois mois.

Or, l’entente de principe signée en juin 2015 entre les deux parties prévoyait un déplafonnement complet pour trois ans à compter de l’entrée en vigueur du règlement.