Les pires appels au 9-1-1 de 2022 en Saskatchewan

REGINA — Un drain bouché, un dentier perdu, un colocataire trop gourmand: voilà quelques-uns des motifs qui ont poussé des citoyens de la Saskatchewan à composer le 9-1-1 l’an dernier.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a publié une liste des «10 pires appels» reçus en Saskatchewan en 2022, afin de sensibiliser la population à une utilisation abusive du service d’appels d’urgence. 

Une personne a ainsi composé le 9-1-1 parce qu’elle avait commandé pour 65 $ de nourriture que son colocataire avait mangée, et voulait qu’un policier règle sur place le litige domestique. 

Un autre a informé la GRC que son drain était bouché et que l’eau ne s’écoulerait pas. Une autre a dit qu’elle avait avalé un moustique, s’était étouffée et avait perdu son dentier, de sorte qu’elle n’avait pas pu manger son repas.

Lee Rosin, agente de recrutement et animatrice de formation pour le centre d’appels de la GRC en Saskatchewan, explique dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux qu’on doit composer le 9-1-1 pour des urgences vitales ou mortelles, ou lorsqu’un crime est commis.

Elle souligne que les appels non urgents peuvent épuiser les ressources de la GRC, qui pourraient être utilisées pour répondre à des situations mettant vraiment la vie d’un citoyen en danger.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.