Les plaidoiries d’ouverture au procès en destitution doivent avoir lieu début février

WASHINGTON — Les plaidoiries d’ouverture dans le procès en destitution de Donald Trump au Sénat en vertu de l’accusation d’incitation à l’insurrection s’amorceront la semaine du 8 février.

Le chef de la majorité au Sénat, Chuck Schumer, a annoncé l’échéancier vendredi soir après avoir conclu un accord avec les républicains, qui cherchaient à retarder le début du procès pour donner à Donald Trump une chance d’organiser son équipe et de préparer une défense.

Donald Trump sera le premier ancien président à subir un procès en destitution après avoir quitté ses fonctions.

Selon le calendrier, la Chambre transmettra l’acte d’accusation contre M. Trump tard lundi, avec une procédure initiale mardi au Sénat. Toutefois, les plaidoiries d’ouverture seront repoussées à février, ce qui doit également laisser le temps au Sénat de confirmer les nominations au Cabinet du président Joe Biden et d’examiner le projet de loi de relance économique.

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, doit transmettre lundi l’acte d’accusation contre Donald Trump au Sénat, lançant le début du procès de l’ancien président pour incitation à l’insurrection, à la suite de l’émeute meurtrière du 6 janvier au Capitole.

M. Schumer a déclaré qu’il s’agirait «d’un procès complet, d’un procès équitable».

– Par The Associated Press

Laisser un commentaire