Les policiers croient avoir retrouvé le corps de Martin Carpentier

SAINT-APOLLINAIRE, Qc — Après une chasse à l’homme qui s’est étirée sur douze jours, Martin Carpentier aurait été retrouvé mort.

La Sûreté du Québec dit avoir découvert le corps d’un homme dans le secteur de Saint-Apollinaire vers 19h, lundi soir, «à la suite d’une information reçue d’un citoyen».

«Tout porte à croire qu’il s’agirait de Martin Carpentier. Selon les premières constatations, il se serait enlevé la vie», peut-on lire sur le compte Twitter de la SQ.

Des rubans de police entouraient la propriété où le corps de l’homme a été retrouvé lundi soir.

S’y trouvent une maison et un grand garage.

Il s’agit d’un endroit densément boisé du rang Saint-Lazare près d’un secteur où les policiers avaient effectué plusieurs recherches selon un voisin qui a préféré garder l’anonymat.

«Les recherches étaient très intenses dans le coin, sauf qu’ici il y a tellement d’endroits pour se cacher, de cabanes abandonnées, de camps de chasse, de refuges, il y a plein d’endroits ou il a pu se nourrir ou boire, peut-être qu’il s’est abreuvé dans le petit cours d’eau derrière» a indiqué le voisin à La Presse Canadienne.

Celui-ci a fait état d’une odeur de putréfaction intense dans les dernières heures près de l’endroit où le corps a été découvert.

«Moi j’ai passé là hier, il y avait une odeur de bête morte et ça m’a frappé, mais les odeurs d’animaux morts dans le rang sont fréquentes» a ajouté l’homme.

Vers 23h, des policiers étaient à l’oeuvre sur le terrain, avec des lampes de poche, derrière le garage.

Un peu avant 23 h 30, des personnes vêtues de combinaisons blanches ont porté le corps dans un sac blanc jusque dans un véhicule alors que des policiers transportaient une échelle.

Un coroner était également présent sur les lieux.

Des enquêteurs resteront d’ailleurs toute la nuit, a indiqué la porte-parole de la SQ, la sergente Béatrice Dorsainville.

Elle a ajouté ne pas être autorisée à discuter des détails de l’enquête, ni des circonstances dans lesquelles le corps de l’homme a été découvert. L’endroit a été encerclé pour éviter que des curieux, nombreux sur les lieux lundi soir, ne contaminent la scène qui pourrait contenir des indices.

Sandra Lessard, une résidence de Saint-Apollinaire, s’est dite soulagée que les recherches soient enfin terminées.

«C’est sûr que quand on sait que ce n’est pas très loin de nous, ça nous touche, et le sommeil est plus léger. On se demande, est-ce qu’il est dans notre cabanon? Dans notre locker?» a-t-elle expliqué en soulignant qu’elle était constamment aux aguets et qu’elle surveillait la moindre anomalie près de sa résidence depuis le début des recherches.

Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, était disparu depuis le mercredi 8 juillet, en soirée, en compagnie de ses deux filles, Romy, 6 ans, et Norah, 11 ans.

Leur véhicule a été retrouvé accidenté dans des circonstances nébuleuses sur l’autoroute 20, puis une alerte Amber a été déclenchée le lendemain.

Les corps des deux enfants ont finalement été retrouvés quelques jours plus tard dans un secteur boisé de Saint-Apollinaire. La Sûreté du Québec a confirmé leur décès peu après, sans toutefois en dévoiler la cause.

La journée de lundi était déjà douloureuse pour la famille, qui a célébré les funérailles des fillettes à Lévis. Dehors, beaucoup de gens de tous âges s’étaient déplacés pour regarder la cérémonie intime sur l’écran.

La Sûreté du Québec avait avancé en début de journée que Martin Carpentier, s’il était encore vivant, serait pratiquement à bout de ressources. Il est extrêmement difficile pour quiconque, surtout pour une personne traquée, de résister pendant aussi longtemps à un séjour dans une forêt aussi dense, avait souligné la police.

Le corps policier s’engage à faire le point «dans les prochains jours».

Laisser un commentaire
Les plus populaires