Les policiers de Halifax ne font pas confiance à leur chef

HALIFAX — L’un des plus importants corps policiers au Canada atlantique fait face à de profondes divisions, alors que les membres de la fraternité ont affirmé par vote qu’ils n’avaient aucune confiance dans le leadership de leur chef.

À l’issue d’un vote tenu au cours des deux dernières semaines, l’Association des policiers de Halifax affirme que 96,6 % des répondants ont indiqué qu’ils ne faisaient pas confiance au chef de la Police régionale de Halifax, Dan Kinsella. L’association indique que 84 % de ses membres ont pris part au vote.

Le président de l’association, Dean Stienburg, estime que le moral des troupes est au plus bas et il demande la démission du chef Kinsella, qui ne travaille pas selon lui pour remédier aux pénuries de personnel et aux lacunes en matière de formation.

Les policiers estiment aussi que le chef Kinsella réagit trop rapidement aux controverses qui éclatent sur les réseaux sociaux concernant la police et qu’il ne défend pas assez ses policiers, indique le sergent Stienburg. 

Dans une déclaration envoyée par courriel, le chef Kinsella écrit qu’il avait déjà contacté le président de l’association pour lui demander de travailler avec l’état-major afin de trouver des solutions. Mais il soutient que M. Stienburg a plutôt choisi de «créer des divisions».

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.