Les policiers de Halifax ne pourront plus avoir leur arme de service à la maison

HALIFAX — Le chef de la police régionale de Halifax a annoncé jeudi que ses agents ne pourront plus apporter leur arme de service avec eux hors de leurs heures de travail.

Dan Kinsella a dévoilé ce changement de politique après des accusations portées contre une policière comptant 17 années de service.

Les accusations contre l’agente Jennifer McPhee, âgée de 42 ans, sont liées à un présumé vol commis dans une épicerie à Halifax le 13 septembre, selon des documents judiciaires.

Elle est notamment accusée d’utilisation imprudente d’une arme à feu, de port d’une arme dissimulée, de vol de moins de 5000 $ et de déguisement dans un dessein criminel. Mme McPhee a également été suspendue avec solde en attendant la suite des procédures.

M. Kinsella a indiqué que l’arme à feu impliquée dans l’incident allégué était une arme de service, que les documents judiciaires identifient comme un pistolet Sig Sauer 9 mm.

Le chef de police a expliqué que le changement de politique, qui entre en vigueur immédiatement, fait partie d’un examen interne plus large des pratiques et procédures de la police qu’il mène.

Les règles concernant le transport et le stockage des armes de service varient selon les forces de police du pays, a indiqué M. Kinsella, soulignant que la nouvelle politique adoptée à Halifax était identique à celle qu’il avait appliquée au service de police de Hamilton avant de prendre ses fonctions à Halifax en juillet.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire