Les policiers de New York assurent qu’ils sont neutres dans l’application de la loi

NEW YORK — Le service de police de la Ville de New York a déclaré mardi que l’appui d’un syndicat de police au président Donald Trump ne devrait pas influencer la façon dont les policiers traitent les personnes qui protestent ou votent contre le président.

«Lorsque nous mettons cet uniforme, nous sommes apolitiques, a déclaré le chef du service de police, Terence Monahan. Nous n’avons aucune position d’une manière ou d’une autre.»

La Police Benevolent Association, le plus grand syndicat de policiers de la ville, a rompu avec une longue tradition de ne pas appuyer les candidats à l’élection présidentielle et a apporté son soutien à M. Trump en août.

Donald Trump, un républicain, fait campagne pour sa réélection avec un programme de «loi et l’ordre», qu’il présente comme un contrepoids aux manifestations qui ont éclaté au pays dans les derniers mois pour réclamer une réforme des services policiers. 

De nombreux policiers soutiennent également Donald Trump, le considérant plus comme un allié de leur mouvement propolice «Blue Lives Matter» que son rival démocrate, l’ancien vice-président Joe Biden.

La Benevolent Association a qualifié les inquiétudes concernant l’impartialité des agents de «non-sens hystérique».

«Chaque année, les policiers de New York protègent le droit de TOUS les électeurs de voter en paix», a écrit le syndicat sur Twitter.

L’enjeu ne s’était pas imposé jusqu’à ce qu’un journaliste interroge le maire Bill de Blasio sur le sujet, mardi matin. M. De Blasio, un démocrate, a déclaré qu’il ne pensait pas que les policiers laisseraient leurs opinions politiques s’infiltrer dans leurs responsabilités professionnelles.

«On a des policiers qui ont des points de vue à travers le spectre, mais je pense aussi que nous avons vu une très grande majorité des agents laisser leur politique à la maison et ils vont faire ce qui doit être fait pour assurer la sécurité des gens et respecter les manifestations pacifiques», a-t-il soutenu. 

M. Monahan a offert son point de vue lors d’une conférence de presse quelques heures plus tard, au cours de laquelle lui et d’autres responsables de la police ont discuté des plans de maintien de l’ordre lors des élections.

«(Nous avons) un rôle, celui de garantir la sécurité des gens, de s’assurer que tout le monde peut venir voter», a-t-il indiqué.

Laisser un commentaire